Localisation
  • Facebook Social Icon
  • Google+ Social Icon
Adresse:
Suivez nous

Cabinet d'Ostéopathie

5 rue de la mairie

69730 GENAY

Tel: 04 72 00 99 87

ganzer.lombard@gmail.com

Les Techniques Ostéopathiques

Quelles sont les différentes techniques applicables en ostéopathie ?

 

L’approche thérapeutique rencontrée dans les cabinets d’ostéopathie varie selon la sensibilité et l’expérience des praticiens.

 

Certains diront qu’il existe autant d’ostéopathies que d’ostéopathe. Cette remarque est juste. Notons toutefois que l’intégralité des thérapeutes qui revendiquent le titre d’ostéopathe, travaille dans le respect des concepts fondamentaux de la profession. Les techniques ne provoquent aucune douleur.

Il est important de comprendre quele but de chacune des techniques présentées est le retour à la mobilité, et à une équilibration parfaite. 

 

Il y a plusieurs types de techniques:

 -Structurelle,
-Viscérale,
-Crânio-sacrée,
-Fasciale.

 

Cette classification permet surtout de distinguer les différents systèmes du corps. Chacun de ces systèmes a son propre rôle, et reste étroitement lié aux structures adjacentes. Un traitement est souvent l’occasion de combiner plusieurs types de techniques.

LES TECHNIQUES STRUCTURELLES

 

La structure du corps doit être comprise ici comme l’appareil musculo-squelettique. Ce terme regroupe la totalité des os, muscles, tendons, ligaments, articulations et membranes de l’appareil locomoteur du corps. Les techniques structurelles concernent donc tout ce qui permet de se mobiliser dans l’espace.

Cette grande catégorie se subdivise en plusieurs types de techniques, adaptées aux structures travaillées.

  

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

- Les techniques directes, ou techniques de haute vélocité et basse amplitude (HVBA).

Ce sont des techniques appliquées essentiellement sur les articulations. Elles consistent à corriger un blocage articulaire (dysfonction cinétique). Le thérapeute réalise une légère impulsion qui va libérer le blocage et envoyer des informations nerveuses correctrices dans tout le corps. Souvent cette technique s’accompagne d’un petit bruit à type de craquement. Cette approche est douce et ne provoque aucune douleur.

  

Les techniques musculaires contracter/relâcher.

Ce sont des techniques appliquées sur les muscles  qui permettent également de libérer un blocage articulaire . L’ostéopathe va agir sur le fonctionnement du muscle et « rééduquer » les messages nerveux qui le contrôlent. Ainsi le muscle réintègre sa fonction. Cette approche demande la coopération du patient qui va solliciter le muscle travaillé.

  

Les techniques articulaires.

Ces techniques s’appliquent aussi bien sur les articulations que sur les muscles et tous les autres tissus du corps. L’ostéopathe mobilise de façon répétée une zone qui a perdu sa souplesse. Cette mobilisation se fait selon le propre rythme du patient. Elles peuvent rentrer dans le cadre d’un Traitement Ostéopathique Général (TOG), et sont appliquées aussi bien sur les sportifs, les personnes âgées que tout type de patient. 

  

- Les techniques fasciales, ou techniques indirectes.

Ces techniques s’appliquent sur le tissu du corps appelé « fascia ». Le fascia est un « matériau » présent en grande quantité dans l’organisme. Il forme des grandes membranes de recouvrement ou de séparation dans l’appareil locomoteur. Lorsque l’ostéopathe travaille sur le fascia, il réalise une mobilisation de faible amplitude. Dans ce type de techniques, l’action est si subtile que le ressenti du patient est presque absent. Ces techniques agissent en profondeur. Elles ont une action de rééquilibration spécifique et globale.

LES TECHNIQUES VISCERALES

 

Le terme de viscère regroupe plusieurs systèmes de l’organisme. Les plus importants sont:

 

-L’appareil cardio-respiratoire qui se trouve dans le thorax,
-Le système digestif qui transite depuis la bouche jusqu’au pelvis,
-Le système uro-génital de l’abdomen et du bassin,
-Le système glandulaire (foie, pancréas, thyroïde,…)  nécessaire à la digestion et aux balances hormonales.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Les viscères permettent au corps de pouvoir être approvisionné en oxygène et en nutriments (sucres, graisses, protéines, vitamines). Ils rendent possible l’évacuation des déchets (CO2, toxines). Leur rôle est important dans l’immunité, la cicatrisation, les équilibres chimiques...

 

Ce système est tout aussi important que le système locomoteur. Les pathologies concernant les viscères sont nombreuses et justifient la majorité des visites chez le médecin (gastro-entérite, rhino-pharyngite, bronchite, hypertension artérielle). C’est dire à quel point les viscères sont sollicités. 

 

L’ostéopathe va agir sur les viscères lorsque ceux-ci dysfonctionnent et créent des déséquilibres responsables de douleurs locales, ou à distance.

 

Les techniques employées consistent à appréhender le viscère par une approche palpatoire douce. La correction se fait grâce à la respiration qui mobilise l’ensemble des structures internes du corps, grâce aux ligaments et autres fasciae qui maintiennent ces organes et viscères et grâce à l’équilibration des muscles et articulations environnants.